Mon frère

La nostalgie mon frère

L’absolu d’un amour

Révolu pour toujours,

Un passé qui éclaire

 

Clarté dans le regard

Des assis à la lampe

Loin des feux de la rampe,

Clairvoyance d’un soir

 

Je coucherai des mots

À la rime incertaine

Qu’à son tour nous surprenne

L’aube d’un jour nouveau.Enekoetcheminée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *